Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2020 7 16 /08 /août /2020 08:34

Fréderic Lordon (siteblog.mondediplo.net) lance un débat remue-méninges.  Il rappelle ce que vous avons tendance à oublier, le but  de la politique est de vivre bien, du moins pour nous.. Il rappelle aussi que  L'hégémonie du capitalisme rentier   a donné un accompagnement  à l'idée communiste : appartements collectifs, alimentation patates et saucisson, voitures grises, moulins à café gris, vêtements gris, murs gris, villes grises. Il a suffi d'isoler une partie  de la réalité de l'URSS   et d'en faire la totalité.  Avec souvent notre complicité involontaire car nous n'avons pas fait notre deuil de ce communisme-là, en gros la répartition la plus égalitaire possible de la pénurie.

Le blog est totalement en accord  avec lui lorsqu'il dit  " Le communisme perdra la bataille de l'imaginaire, et puis la bataille politique, s’il s’enferme dans l’austérité des intellectuels critiques et leur désintérêt ostentatoire, quand ça n’est pas leur mépris, pour les objets, pour la vie sensible, à commencer par la vie domestique. « Pensons surtout à développer nos intellects », « soyons de purs esprits », « les objets nous sont indifférents », « nous sommes bien au-dessus des contingences matérielles », « ces choses n’ont aucune importance ».

Le capitalisme de  la séduction  avec beaucoup d'intelligence a fait main basse sur la couleur, la lumière, l'épanouissement. Les berlinois de l'est se précipitant devant les vitrines de l'ouest en sont le symbole parfait. Le danger qu'il dénonce n'est donc pas imaginaire et la reconquête est  nécessaire.

Là où le blog ne suit plus  c'est sur le désir de marchandise qui serait la réponse du capitalisme  qu'il qualifie d'escroquerie.  Dans la France de 2020 si c'est d'elle que nous parlons et non d'une France à la veille de l'avènement du communisme, les couches populaires ne souffrent pas ou peu  du désir de marchandise exacerbé par le capitalisme mais  de l'impossibilité d'accéder à une consommation digne de ce nom: la consommation  n'est pas choisie mais subie, tout un marché parallèle de puces et de marchés sauvages y pourvoit difficilement. Pour certains c'est  la délinquance. On a du mal  à intégrer  cette réalité dans les propositions de Lordon.

  Encore plus grave de notre point de vue , si les produits proposés sont moins nombreux, si l'agriculture produit  du meilleur et en moindre qualité on se rapprochera du modèle d''austérité que Lordon critique par ailleurs. C'est actuellement le problème de Cuba.. Quelles sont en effet ses propositions ?

  • les individus veulent faire des choses,  peindre, grapher, écrire,  construire,  créer, mais cette fois pour de vrai, c’est-à-dire hors de la valeur d’échange, hors des commandements du capital.. ils désirent le   faire bien , y compris dans le système capitaliste (hormis l'enrôlement violent)., Pour certaines choses, les faire bien, c’est ipso facto les faire belles. Voilà le commencement du luxe.
  • Le nombre des objets dont nous vivrons entourés, leurs taux de renouvellement, baisseront , on les gardera plus longtemps. La proposition privée est d’une importance cruciale. Les producteurs associés souverains donneront leur meilleur : parce qu’ils feront ce qu’ils aiment faire. Sous cette forme communiste, l’initiative privée nous proposera des bons produits alimentaires, des beaux meubles, des beaux parfums, des beaux vêtements, bref des beaux objets, c’est-à-dire des choses qui font la vie esthétique. Le design ne sera plus la captation par le capitalisme de l’esthétique, comme il l’est aujourd’hui .
  • Les paysans produiront mieux  et moins mais leur nombre augmentera parce que le métier attirera.

Le prix des choses n'est pas abordé dans l'article. C'est le salaire à vie de Bernard Friot  qui pourvoiera à tout. Comme nous sommes de fervents partisans de cette notion la façon dont on le financera nous paraît la question fondamentale. Baisser les prix d'objets de grande qualité par des subventions d'état ? Tous les systèmes basés sur ce principe sont d'une grande fragilité. Ou construire une économie de haut niveau technologique  qui met des objets de qualité à portée de tous sans vendre au dessous du prix de revient?

Et le "communisme"  de Cuba est gai, coloré, musical, tout le monde le reconnaît.  En France cela ne le rend pas plus attractif.

Il va donc  falloir débattre en intégrant les propositions vivifiantes  de Lordon  mais en demandant l'avis de tous, y compris les actuels invisibles, les deux pieds dans la réalité.

Henri Ausseil

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens