On estime que 1200 à 1700 " National Guard"  sont déployés dans les rues de Washington. Le général Mark Milley, président des Joint Chiefs, était sur «le champ de bataille» inspectant les «lignes de bataille» après que Trump l'ait désigné «responsable» de la réponse à la  protestation. Il a  été vu dans les rues, donnant des interviews, serrant la main de la police.                    

 Le sénateur Tom Cotton,   a déclaré  . Pas de quartier pour les insurgés, les anarchistes, les émeutiers et les pillards. Après  50 ans de leçons aux dirigeants envoyant l'armée contre
leurs peuples ,  tout récemment à Hong-Kong, Trump et les siens  jettent  le masque.