Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 06:48

Quel avenir pour Édouard Philippe? Depuis la dernière intervention télévisée d’Emmanuel Macron le 13 avril, très largement suivie, certains médias s’interrogent  sur les scénarios pour «le jour d’après» et tout particulièrement sur le sort qui sera réservé au chef du gouvernement à l’issue de la crise sanitaire. Le  Président a évoqué «un virage écologique et social» pour la fin du quinquennat    et un gouvernement d’union nationale: "Dans les prochaines semaines, avec toutes les composantes de notre Nation, je tâcherai de dessiner ce chemin qui rend cela possibl"..

Camille Langlade, chef du service politique de BFM TV  généralement en prise directe sur l'Elysée s'interroge tout à coup. Il  prédit  lui aussi un lendemain de crise "tourné vers plus de social, d’écologie, plus d’État…Édouard Philippe, l’homme de droite, de la rigueur budgétai ne  ne  serait pas  le mieux placé pour incarner cette nouvelle politique" .

D'autres sont plus cyniques. «Plus il aura ratissé de personnalités, dans le maximum de partis politiques, moins il aura le risque d’avoir une enquête parlementaire». Rappelons que le procureur  de cette terrible enquête  est un fidèle de Macron qui dispose d'une majorité absolue à l'Assemblée.

Et face aux couacs concernant masques, gels, respirateurs  Agnès Buzyn est aussi  le fusible tout désigné. Pourtant   les choix de santé sont antérieurs à elle, tous les chiffres le prouvent, elle s'est trouvée là au mauvais moment.

Le piège est tendu avec de gros câbles de marine

Ces commentaires laissent supposer que l'inspirateur de la politique  d'avant coronavirus, c'est à dire l'obéissance aux besoins du capitalisme rentier  est Philippe.  C'est un mensonge grossier. Macron est l'homme (tant qu'il est efficace) du capitalisme rentier et Philippe l'exécutant.

    Pour franchir le cap du coronavirus  il est donc essentiel  de transformer  un enjeu fondamental   (le capitalisme de la rente financière a failli)  en "crise" ministérielle  en attirant quelques mouches de l'opposition attirées par le parfum capiteux  des fauteuils ministériels, soit une union nationale excluant communistes et insoumis  qui ne serait donc pas une union nationale.   Les ni droite ni gauche, suivez mon regard, sont dans le collimateur.

  Se prêter à ce jeu stupide empêcherait toute avancée et  cette "union" serait balayée lorsque le capitalisme retrouvera des couleurs après avoir engendré encore plus de désespoir à gauche.

   C'est de l'extérieur, avec la population, qu'il faut peser. Ce n'est pas à Macron de mener le jeu, mais au grand rassemblement. L'oublier, c'est aller à l'échec.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens