Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2020 6 11 /04 /avril /2020 07:05

Autrefois, lors des jeux d'enfants, le vaincu pouvait dire pouce et le jeu s'interrompait. L'Arabie Saoudite fait semblant  de réinventer cette règle du jeu naïve. En difficulté, elle a unilatéralement  présenté un cessez-le-feu dans la guerre qui  l'oppose aux  Houtis  yéménites , alliés de l’Iran, une  guerre  et qui a fait 100.000 morts, ce qui relativise les effets possibles du coronavirus.  Mais  les  Houtis n’ont absolument pas consenti à cet arrêt des hostilités. Au contraire, leurs représentants ont confirmé publiquement que les combats continueraient tant que Riyad n’aura pas levé  le siège .

   Les experts médiatiques  incriminent le coronavirus et le besoin de souffler de l'Arabie Saoudite. C'est oublier le lent retour en grâce d'Assad dans la ligue arabe, l'Egypte qui se met à  bombarder au Sinaï les protégés de Salman, le repli américain en Afghanistan et en Irak, le conflit né de l'irruption du l'huile de schiste américaine, l'assèchement du trésor le mieux garni quand on vit au dessus de ses moyens.  C'est à dire un irrémédiable basculement dans le rapport des forces au Moyen Orient.

Le blog émet  donc une autre hypothèse. L'Arabie Saoudite se prépare à capituler en sauvant les apparences et à cesser d'intervenir. Ce serait une bonne nouvelle.

​Le coût de cette guerre était tout de même très important pour le royaume saoudien, qui a investi à coups de milliards de dollars dans du matériel militaire qu’il n’avait pas l’expérience d’utiliser. Riyad a donc profité de l’appel lancé le 25 mars par Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations unies (Onu), à suspendre les hostilités, au moins durant le temps de la pandémie de Covid-19.

Premier cas de coronavirus officialisé au Yémen

Une perche qui tombe à pic pour les dirigeants saoudiens, qui ne peuvent temporairement pas rester empêtrés dans les sables mouvants yéménites. D’autant que, comme le rapporte le New York Times, 150 membres de la famille royale auraient contracté le Covid-19. Un problème majeur, car les postes clés du pays sont occupés par des Saoud. Néanmoins, l’Arabie saoudite n’a pas totalement renoncé à ses objectifs yéménites. Comme l’explique Fayçal Jalloul, le Yémen est de la plus haute importance stratégique pour le royaume:

 

«Le père fondateur de la dynastie Saoud, Abdelaziz Ibn Saoud, disait à sa descendance: “votre bien vient du Yémen, et votre mal également.”»

Selon l’expert donc, ce cessez-le-feu ne devrait être qu’une courte parenthèse et les combats devraient reprendre une fois l’épidémie passée. D’une part, parce que le Yémen est un pays dans la zone d’influence directe de l’Arabie saoudite et qu’elle ne peut se permettre qu’une autorité hostile contrôle le pays, mais aussi, car ce pays se pose en puissance régionale et que sa crédibilité militaire est en jeu. Le Royaume ne peut s’avouer vaincu face à une guérilla infiniment moins bien équipée que lui. Le conflit que l’Onu a qualifié de «plus grave crise humanitaire au monde» n’est donc très certainement pas près de s’achever et le calvaire que vivent les civils yéménites depuis cinq ans non plus.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens