Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 08:25

Ce titre  volontairement grossier barre la Une d'un quotidien italien .

Réunis en visioconférence le 26 mars, les pays membres de l'Union Européenne n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur des mesures fortes visant à apporter un soutien aux nations les plus touchées  par la terrible épidémie. Renouvelant le débat Roosevelt-Hoover des années 30,  ils ont décidé  de reporter l'examen de mesures plus fortes afin d'atténuer les conséquences économiques et sociales dramatiques liées à l'épidémie de coronavirus.

«Nous avons dit, du côté allemand, mais aussi de la part d'autres participants, que ce n'était pas la conception de tous les États membres» d'émettre des emprunts européens communs pour soutenir l'économie, a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel à l'issue du sommet. C'est à dire émettre massivement de la monnaie et créer de l'inflation si dure aux rentiers de la finance.

Vous avez bien lu. Ce que fait la Chancelière dans son pays avec l'appui de la BCE, la BCE ne doit pas le faire pour les autres pays  abandonnés à leur sort.

  • L'Europe prouve sa finalité : non unifier le continent en faisant régner la même loi partout  mais préserver les économies des pays les plus puissants  et donc ce qui peut l'être du capitalisme rentier.
  • L'Europe de peuples n'existe pas. On la déjà vu pour la Grèce de Tsipras, c'est désormais le cas de l'Italie, avec une grosse différence : Ce sont tous les partis italiens et tous les Italiens   qui en ont pris conscience, alors qu'en Grèce le pays restait divisé. "Si l'UE ne se met pas d'accord, le projet européen est terminé" écrit le quotidien  berlusconien le plus diffusé du pays.  Bruxelles abandonne la péninsule à son sort.
  • ​ le Premier ministre italien Giuseppe Conte a demandé à l'Union européenne de faire ce que lui-même ne faisait pas dans son pays au temps du libéralisme assumé. Il a notamment, avec l'appui de la France de Macron , proposé la création de «coronabonds» qui mutualiseraient la dette des États membres. Une option que réfutent plusieurs pays du nord de l'Europe, Allemagne en tête. Les décisions sont renvoyées à dans deux semaines.
  • Les monétaristes à la Hoover  ont  notamment réaffirmé leur  «préférence pour le MES» ou Mécanisme européen de stabilité, un fonds de secours créé en 2012 lors de la crise de la dette et doté d'une capacité de prêt de 410 milliards d'euros. C'est à dire une aide inférieure à celle que l'Allemagne ou la France ont débloqué pour elles seules! 

Le roi est nu. Le ministre italien des Affaires Étrangères déclare  désormais :  "Nous attendons de la part de nos partenaires européens de la loyauté, nous attendons que l'Europe fasse sa part, parce que les belles paroles, on ne sait pas quoi en faire."

" Pendant que l'on meurt et que l'économie s'effondre, L'égoïsme masochiste des tenants de la rigueur est myope et dangereux pour tous" . Ce n'est pas la GUE qui le dit mais la presse italienne liée au patronat. Et beaucoup de  peuples du sud pensent désormais la même chose.

Devant le manque de soutien de ses partenaires européens, Rome a demandé de l'aide à plusieurs pays dont certains ne sont pas en bons termes avec Bruxelles. La Russie, Cuba ou encore la Chine ont envoyé médecins et matériel dans la péninsule afin d'aider à lutter contre la propagation du virus.

La question principale est  désormais posée . L'Union européenne telle qu'elle est  ne  survivra pas  au coronavirus. Et la commission européenne devra se soumettre ou se démettre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens