Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2020 4 20 /02 /février /2020 07:44

L'AFP a publié une note sur la façon dont Macron par la voix d'Elisabeth Borne conçoit la lutte  contre l'érosion du littoral et la montée des eaux, qui n'a rien de réconfortant.

           * Le gouvernement veut "relocaliser" les logements menacés par l'érosion maritime, soit entre 5.000 et 50.000 habitations estimées d'ici 2100, On remarque qu'il n'st pas question de protéger mais de relocaliser, mais sans parler d'indemnisation.

           * "Nous voulons donner des outils aux élus pour identifier les zones qui sont menacées à moyen terme, c'est-à-dire dans moins de trente ans,"  Comme si les zones rouges n'étaient pas déja clairement précisées par les PPRI obligatoires.  Il s'agit donc en réalité  d'identifier les zones à relocaliser

           * Là, nous n'avons pas le choix, il faudra éviter de nouvelles constructions et relocaliser un certain nombre d'habitations et d'équipements"  Un nouveau permis de construire, qui n'autoriserait dans les zones menacées que les structures "non pérennes et démontables" serait en cours détude et cela concernerait 20 % de nos côtes.

           *  "Nous devons améliorer l'information de nos concitoyens lorsqu'ils décident de s'installer dans ces zones, nous créerons donc une obligation d'information transparente et objective pour que les acheteurs ou des locataires soient informés du risque d'érosion, comme ils le sont aujourd'hui pour les inondations",     Comprenez  que la vente de toute habitation située dans la zone  concernée (20 % de nos côtes)  va devenir impossible  car qui se porterait acheteur dans ces conditions ?   le problème de l'indemnisation  se règle tout seul puisque le bien ne vaudra plus rien.

           *   des solutions fondées sur la nature comme la recréation de dunes, prairies, forêts...  sont seules envisagées.

  Ces mesures raviront les  partisans  du repli stratégique mais sont de l'écologie canada dry puisqu'elles sont un renoncement, le refus de travaux protecteurs  et de dépenses de l'Etat (à l'exception du fonds Barnier) et entrent donc dans la logique du libéralisme. Les seuls perdants seront les propriétaires.   Et les assurances les principaux bénéficiaires comme par hasard.

   En ce qui nous concerne nous n'approuvons dans ce plan dangereux que la limitation de l'habitat futur que nous ne cessons de réclamer. Mais si la Hollande vit depuis des siècles dix mètres sous le niveau de la mer il est possible de lutter contre une élévation de 50 cm.     C'est l'enjeu majeur des municipales.

   jean Pierre Molle

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens