Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2019 2 26 /11 /novembre /2019 08:25

Pour les lecteurs et lectrices peu familiers de notre littoral un petit rappel.

 Le vaste étang de l'Or ne communique avec la mer que par UN grau , barré par la porte de Carnon,  barrage anti sel  ouvrant et fermant autrefois le grau et destiné à lutter  en se fermant contre les entrées d'eau de mer salée lors des tempêtes  puis à s'ouvrir pour évacuer l'eau douce d'amont.

  Mais le grau communique aussi avec l'étang du Méjean et le canal du Rhône à Sète  et joue un grand rôle dans l'écoulement des sédiments d'amont qui  s'accumulent au fond des ports de Carnon et Pérols exigeant des dragages de plus en plus fréquents.

 Au temps où l'Etat n'avait pas vendu  les bijoux de famille la porte de Carnon était bien entretenue par les ponts et Chaussées maritimes et comme les peuples heureux n'avait pas d'histoire.

  Puis sont venus les temps obscurs des privatisations. Voies Navigables de France privatisée  a informé le Département qu'elle n'assurait plus la maintenance du barrage dit anti-sel qui régulait en fait les rapports entre les étangs et  la mer. S'en est suivie une partie de mistigri entre le Département et les collectivités territoriales pour savoir qui se débarrasserait sur l'autre du fardeau.  Le constat est accablant : la porte faute de soins a déclaré forfait  et reste perpétuellement ouverte, ne régulant plus rien.  Cerise sur le gâteau  l'urbanisation d'amont fait que comme partout l'eau de pluie  arrive plus vite  et plus fort et les sédiments aussi. Une loi géographique est connue depuis le XIX° siècle : tout rétrécissement entraîne un dépôt. La porte pas assez profonde  et pas assez large est un goulet d'étranglement , pour le plus grand malheur des deux ports et des deux étangs, surtout l'Or  qui  en plus se salinise.

 Une association citoyenne puissante interpelle toutes les collectivités et l'Etat. Les réponses sont  édifiantes.

      Si l'est et l'ouest de l'Or n'ont pas la même salinité c'est à cause du vent. Donc sur les autres étangs qui ne connaissent pas ce phénomène le vent est différent. Les scientifiques des collectivités qui profèrent ces inepties ne peuvent être sincères.

      Les ports ont vocation à être dragués.   Que les dragages soient de plus en plus fréquents et coûtent 4 fois plus chers ne fait pas partie de la problématique. Au mont St Michel le phénomène chasse d'eau (mis au  point par BRL   à Nîmes! ) grâce à la construction d'un barrage fait merveille. Apparemment pour nos leaders locaux  en Normandie on  jette l'argent par les fenêtres.

     Lorsqu'on étudie l'hydraulique de l'Or la sédimentation est hors sujet.  Comme si  les mouvements de l'eau ne brassaient que de l'eau.

    Toutes les études ont prouvé que le barrage de Carnon ne servait à rien. Mais quand on demande quelles études, il n'y a pas de réponse.

En réalité , comme ailleurs dans la zone chaque étude étroite sur une partie du phénomène aboutit à la même conclusion : dépenser de l'argent ne servirait à rien. Mais si on additionne les effets pervers de la salinité qui augmente, , les inconvénients pour les habitants du port de Pérols,  le coût exorbitant des dragages, les pertes pour la capitainerie de Carnon si les bateaux de plaisance ne peuvent plus venir, sans parler de la faune  profondément perturbée , ce qui rejaillit sur la pêche et la chasse,   la note promet d'être salée. Et l'Etat est aux abonnés absents.

 Les enjeux sont énormes, le blocage aussi. Ce sera un des enjeux, espérons-le des municipales ...  à condition que le mouvement citoyen monte en puissance.

 HA

     

     

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de PCF Littoral
  • : Ce site donne et reçoit des informations sur les communes du littoral entre Lez et Vidourle( Mauguio-Carnon , Lattes, Pérols ,Palavas etc), sur l'activité du PCF et du front de Gauche (local et national).Il se veut un lieu de débat à la disposition de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le consensus mou des médias dominants.
  • Contact

Recherche

Liens